Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
patrice.faubert.over-blog.com
Articles récents

La soumission ou l'angoisse

17 Janvier 2022 , Rédigé par Patrice Faubert

Chaque être humain
Mâle ou femelle, c'est certain
Est devenu plus savant
Est devenu plus artiste
Est devenu plus cultivé
Car, est devenu plus informé
Tout homme, néanmoins, dans son chacunier
Toute femme, nonobstant, dans sa chacunière
Tous et toutes avec leurs propres repères
Mais, tu sais
Des choses que je ne sais pas
Mais, je sais
Des choses que tu ne sais pas
Mais, tu vis
Des choses que je ne vis pas
Mais, je vis
Des choses que tu ne vis pas
Mais, d'un même pas !
Sous la condition
De ne pas écouter n'importe quoi
Sous la condition
De ne pas voir ou regarder n'importe quoi
Mais malgré cela
Toujours autant de réactionnaires
Droite, extrême droite, centre, gauche, extrême gauche
Toujours un même faux vrai air
Et par pays
Les bourgeoisies de l'art, de la science, de la culture
Et de la cuisine experte dans cette friture
Car elles colonisent
Des idées, qu'elles font faussement siennes
Car, elles colonisent
Des pensées, qu'elles font faussement siennes
Car, elles colonisent
Des comportements, qu'elles font siens, et amen
De par la plupart des journaux
De par la plupart des radios
De la télévision, internet, de la plupart des médias
Avec toute une suffisance
Avec toute une médisance !
Mais
Il y a la véritable diffusion
De la science ou autre
Mais
Il y a la véritable diffusion
De l'art ou autre
De la culture ou autre
Hélas
Bien des gens
Préfèrent le faux au vrai
C'est comme pour la soumission à l'autorité
Par tout le monde, elle est recherchée
Car
L'angoisse, elle peut l'annihiler
Car
L'angoisse, elle peut l'atténuer
Toute religion
Est ou peut-être, une soumission à l'autorité
Toute idéologie
Est ou peut-être, une soumission à l'autorité
Toute croyance
Est ou peut-être, une soumission à l'autorité
Et, l'espèce humaine
De la religion, de la science, de l'art, de la croyance, est comme une colonie
Aussi bien, qu'en un certain temps
Que l'Algérie pour la France
Que la Malaisie, le Kenya, pour l'Angleterre
Que le Congo, pour la Belgique
Que la France, pour l'Allemagne
Que la Pologne, pour la Russie
Avec toutes les atrocités
Dont l'on a même pas l'idée
Gens torturés, déportés, personnes exécutées
Gens disparus, déplacés,  personnes blessées ou tuées
Mais tout ceci, très vite oublié !
Tant de nations, colonisatrices et impérialistes
Et bien souvent, avant l'officiel fascisme
Et bien souvent, avant l'officiel nazisme
Et bien souvent, avant l'officiel stalinisme
Au fond
Le fascisme a su devenir banal
Au fond
Le nazisme a su devenir banal
Au fond
Le stalinisme a su devenir banal
Xénophobie ou paranoïa, extermination de masse
Du nationalisme qui jamais ne lasse
Avec de nouveaux habits
Avec de nouveaux dits
Hier, demain, aujourd'hui
Il s'agit de tout rendre présentable
Il s'agit de tout rendre louable
De la sélection par le pire
Le pire de toute sélection
Pas de quoi bander
Pas de cyprine pour la vulve et pas de sécrété
La mouille du vagin
Ce qui fut déjà décrit en 1899
Il devrait y avoir
De l'éducation sexuelle
Certes, appropriée et adaptée, dès la maternelle
Pouvoir connaître con corps
En faire de la vie, pas de la mort
Mais, les forces policières
Mais, les forces militaires
Et qui sont de tous les ports
Ont été, sont, seront
Le plus souvent, réactionnaires
Fascisantes, nazifiantes, oppressantes, rien à faire
Feu ( 1830 - 1905 ) Louise Michel, l'avait bien compris
Tout pouvoir est maudit
Et pour s'épanouir pleinement, il n'y a, il n'y aurait, que l'anarchie !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Imposteurs, impostrices, au tout plagiant

9 Janvier 2022 , Rédigé par Patrice Faubert

Protocole 1

L'on ne prêche qu'à des femmes déjà convaincues
L'on ne prêche qu'à des hommes déjà convaincus

Protocole 2

Tout est du plagiat spectacularisé

Protocole 3

Psittacisme et apophtegme sont les mamelles de la culture
de la science, des arts, de la philosophie, de la poésie
du divertissement

Protocole 4

Et donc, eux, elles, toi, lui, moi
Mais moi, au moins, je le sais

Le monde
Est comme un oxymoron
L'on y tourne en rond
Tout et son contraire
Avec son contraire en tout
Tout y est devenu mortifère
Tout y est devenu délétère
Comme un lac
Mais de gaz, ainsi, celui de Lacq
Et dans le Béarn, l'on craque
L'empoisonnement de régions entières
Partout ou presque, l'on respire du soufre
Beaucoup de gens en souffrent
Et à Lacq, des masques à gaz, pour aller à l'école
Du mauvais air, le matin, dans son bol
Avec des maladies associées
1962 à 2012, et de la laque pour continuer
Toute une industrie en mortalité
Avec des emplois, certes, mais de morbidité
Cancers, Parkinson, toute une neurotoxicité
Mauvaises odeurs
Quand même les souris en chicotent d'horreur
Avec une infoxication intoxication en imputabilité
Mais autant en emporte le vent
Pour paraphraser feu le poète François Villon
Toute une symphonie des taxons
De l'industrialisation au tout broyant
Quand au même moment
La dette publique française
Sans mettre personne mal à l'aise
Au troisième trimestre 2021
Avoisine les 2834 milliards d'euros
En porte-à-faux
Du faux progrès, si vain
Chaque personne humaine fossilifère
Spectatrice en fausse première
Oui
Et à cette sotte société si guerrière
Un doigt d'honneur
Contre toutes ses horreurs et ses terreurs
Ce doigt de signification cancanière
Archers français du passé
Archers aux doigts coupés
Du majeur, de l'index, et des flèches, ne pouvant plus tirer
De l'ancienne guerre de cent seize ans
1337/1453, fameuse guerre de cent ans
Qui, dans l'avenir, se projetant
Alors que tout est/ fait peuple
Le peuple des oiseaux
Le peuple des humains
Le peuple des insectes
Le peuple des poissons
Le peuple des amphibiens
Le peuple des mammifères
Le peuple des bactéries
Le peuple des galaxies
Bref, les peuples de la vie
Bref, les peuples de la mort
Peuples et divers additifs
Additifs et divers peuples
Ainsi, chaque animal humain ingurgite, ce, en France
Par jour et en moyenne, une vraie offense
155,5 milligrammes, par kilogramme corporel de poids
Des, E471, E450, E452, E250, E249, E62
Les additifs du peuple humain, en font foi !
Mais le peuple humain, c'est quoi ?
Gens les plus pauvres ou bien le plus grand nombre ?
Peuple, qui d'un petit nombre est/serait comme des ombres ?
C'est ainsi
Que tous les gens connus
Sont d'une façon l'autre, des faux-culs
Et je le dirais même si j'étais connu
S'appropriant, pillant, s'inspirant, plagiant
Les idées des gens inconnus
Les concepts des gens méconnus
Les trouvailles des gens oubliés
Faits, gestes, concepts, théories, idées
Imposteurs et impostrices
Récupérateurs et récupératrices
Affabulateurs et affabulatrices
De la bourgeoisie littéraire
De la bourgeoisie scientifique
De la bourgeoisie culturelle
De la bourgeoisie sportive
De la bourgeoisie artistique
De la bourgeoisie du divertissement
Du spectacle de la contestation
Sans la contestation du spectacle
Et cela passe à la télévision
Et cela passe à la radio
Toute bourgeoisie
Cooptant une autre bourgeoisie
Et toute bourgeoisie est sans réelle imagination
Il ne s'agit, le plus souvent, que de cooptation
Le monde est entre leurs mains
Parfois, jeux de mains, jeux de vilains
Courtisanes et courtisans comme des samaritains
Avec quelques rois
Dont le capital est le seul vrai roi
Et qui impose, nonobstant, toujours sa loi
Extrême gauche, gauche, droite, extrême droite, du capital
Forcément, c'est inéluctable
Du jeu des orbites et du jeu des masses
Du jeu des vibrations qui jamais ne se lassent
Ainsi de l'atome de césium
9 192 631 770 vibrations par seconde
La notion de temps n'est qu'une faconde
Du fossilifère au minimum
Du fossilifère au maximum !

Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

 

Lire la suite

Les engrammes du fascisme réhydraté

3 Janvier 2022 , Rédigé par Patrice Faubert

1884 / 1885
Conférence du traité de Berlin
Le passé qui se fait toujours présent
Pas, cependant, plus malin
La bêtise, toujours se représentant
Il fallait se partager l'Afrique
L'Europe et sa banque à fric
Surtout l'Allemagne
Surtout la France
La Belgique, l'Angleterre
Pour piller les ressources
Pour exploiter sans rescousse
Pour humilier et foutre la frousse
Génocidaires en pays frères
Avec un premier génocide
De 1904 à 1908
Héréros et Namas
Et qui tous et toutes, burent la tasse
Namibie d'aujourd'hui
65.000 héréros éliminés
20.000 Namas effacés
Par l'armée prussienne
Le nazisme avant qu'il n'advienne
Des peuples fulgurés
Des peuples foudroyés !
Le fascisme
Fut de tous les temps
Le nazisme
Fut de tous les temps
Mais avec des noms différents
Car, tout patriotisme
Car, tout nationalisme
En est comme l'enfantement
Idéologies qui vivent longtemps
Plus même que Ming, si déroutant
Mollusque bivalve vivant au moins 507 ans
Car, il fut tué, par erreur, en l'ouvrant
( 1499 - 2006 ) vraiment étonnant
Sexe inconnu, au tout esbaudissant
De toutes façons, et finalement
Tous les animaux humains
Tous les animaux non-humains
Souffrent, ont des émotions
Sont sensibles et au tout mémorisant
Le cochon aime se faire caresser
La vache aime se faire brosser
Tout animal aime la propreté
Humain
Non-humain
Tout animal sait compter
Tout animal sait communiquer
Mais l'animal non-humain
Est trop souvent maltraité par l'animal humain
Qui est trop souvent, un parfait crétin
Comme le fascisme en France
Qui a été toujours là, une évidence !
Donc, l'animal humain
Qui a tout, à son image, colonisé
Qui a tout, à son image, normalisé
Ainsi
Des établissements français
De l'Océanie
Ainsi
Des établissements belges
Du Congo
Ainsi
Des établissements allemands
De la France
Chaque nation, chaque pays
Et tour à tour, cela n'est jamais fini
Mais à cela, tout le monde est sourd
Colonisés et colonisateurs
Colonisateurs et colonisés
Et agresseurs et agressés
Agressés et agresseurs
Pauvre monde de complète stupidité
Comme les bombardements de Tokyo
Février, mars, mai, 1945
Cent mille personnes exterminées
Cela fut moins rapide que pour les personnes atomisées
Mais d'une comparaison l'autre
Mais d'un point de vue l'autre
France, l'âge de la retraite, et c'est consternant
Quand à 62 ans, les plus pauvres
Sont déjà morts, et ce à vingt cinq pour cent
Elle est belle la retraite, au tout dégueulant
La retraite dès la naissance, pour enfin, le tout vivant !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Paraphysique de juvénation sénescente

1 Janvier 2022 , Rédigé par Patrice Faubert

Les gens connus
Les notables et les particules pour la rue
Et pour la plupart
En voiture de luxe ou en car
Sont des menteurs
Aux idées et concepts, sont des voleurs
Sont des récupérateurs
Sont des falsificateurs
Artistes, savants, philosophes, farceuses et farceurs
Les pires
Politiciens et politiciennes, l'horreur en empire
Les codes de l'industrie culturelle
Les codes de l'industrie scientifique
Les codes de l'industrie artistique
Avec toute la crapulerie politique
Pour passer les drogues du capital, des mules
Qui font, hélas des émules
Avec tout un faux féminisme
Institutionnalisé, racialisé, étatisé
Et surtout et avant tout, droitisé et fascisé
Alors, que
Buenos Aires, 1896
" La voz de la Mujer "
Premier journal anarchiste féministe
De l'être humain mâle
Avec son propre appareil génital
De l'être humain femelle
Avec son propre appareil génital !
Les pulsions étant les mêmes
Tout le reste, c'est le socioculturel qui le sème
Je viens de recevoir
Le catalogue d'ouvrages " Quilombo "
Je viens de recevoir
Le catalogue de livres de la librairie " Publico "
Du courant révolutionnaire
Du courant libertaire
Que de bouquins à lire
Il y en a tant et tant
Et des livres intéressants
Que cela en devient décourageant
Me renvoyant à mon ignorance
Sans médire et sans suffisance
Mais il importe, surtout
Les choses de l'essentiel
L'essentiel des choses
Car, cela devient ainsi, comme un tout
Ainsi de l'hypothèse des Zimov
Savants géophysiciens de la Sibérie
Car, pour la glace, l'empêcher
Du pergélisol de dégeler
Il faudrait deux cent millions d'animaux
Oui, la fin des espèces, c'est pas rigolo
Avec tout se réduisant à quia
Quand tout devient absurde, voilà !
Comme les futurs jeux olynfrics
De Paris, avec tout un horrible trafic
Taxis volants, petits hélicoptères
Conçus par des cerveaux déments et réactionnaires
Au tout électrique, au tout nucléaire
120 km/heure, de la débilité dans l'air
Voilà bien encore
Toute une infectiosité
Du virus de la technicité
Du virus pour nous envelopper
Du virus nu bien habillé
La société
Du tout spectacularisé
La société
Du tout gâché
Ainsi, pour Paris
L'eau du robinet potable
Avec son lithium pas jetable
Cent vingt litres par jour
Par personne, c'est du lourd
Deux mille kilomètres en réseau
Certes, cela n'est pas si idiot
Quand toute l'organisation du monde
Est criminelle en tout, si on la sonde
Tous et toutes en faisant la ronde !
Et il suffit, de piocher
Dans la corbeille aux méfaits
Pour comprendre, que chaque être humain en est le refait
Comme ce fait
Au 1/1/2021
Jusqu'en novembre 2021
23179 étrangers ont rejoint l'Angleterre
Mais, elle devrait être à toutes et à tous, la Terre
20560 ont été interceptés
Par des services français, zélés
Et à trente, souvent entassés
Sur des embarcation pouvant couler
Avec environ, 1600 bateaux comptabilisés
Et des personnes disparues et des personnes noyées
Et chaque année, cela peut varier ou augmenter
Toute une indication
Comme aussi la mesure d'une charge virale
Dans une station d'épuration
En trace de toute infection
Et là, pas de juvénation
De feu ( 1866 - 1951 ) Serge Voronoff, et ses glandes à singes
Grande célébrité et grande disparition
Comme un effacement de toutes les méninges
De fait, tout ce qui a été célébré
Devient très rapidement, de l'amnésie, de l'oublié !
 
Patrice Faubert ( 2022 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Du quiproquo quantique

25 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

Nouveau chant/champ quantique

( Et puis, nos quatre cents coups de jadis, l'on ne peut les renier, et sur lui, j'avais pu compter, et dans son film court " La bouteille ", un rôle y jouer, et aussi avec tant de fêtes impromptues, avec copains et copines, où parfois, le rire faillit nous étouffer !)

Et donc, en vérité
Car pour l'apprendre, il fallut donc, dix-huit années
Qu'ainsi, il ne put être au rendez-vous fixé
Et de pouvoir me prévenir, il n'eut pas la possibilité
De toutes façons, je ne suis aucunement rancunier
Donc, dix-huit ans après, mon téléphone cellulaire
Et par un moyen abracadabrantesque, il put se le procurer
De l'effet papillon local ou global, pouvant tout modifier
Et je ne brasse, pas ici, de l'air
Et puis, faut-il que je le répète, dans une sotte société
Du chafouin de la technicité
Quand donc, tout métier
Est un sot métier
Ne pouvant que consolider cette sotte société
Et nous sommes les esclaves objets
Du système technicien
De la véracité du concept ellulien
Car en puissance
Car en violence
Tout est vain, un va-et-vient
En non-violence
En non-puissance
Le seul véritable chemin
Pour l'humain et le non-humain !

Ancien chant/champ quantique

Ses parents étaient bouchers
Un jour, il m'avait fait déranger
Jusqu'en Ardèche, pour chez lui, le retrouver
Et à mon arrivée, le faux copain, vraiment volatilisé
Ce traitre là, s'appelait Hugues Chateignier
Jamais, il ne m'avait aimé
Et si j'avais perdu un faux copain
Je ne m'étais pas déplacé en vain
Car de l'Ardèche, l'Auvergne n'est pas loin
Et je m'en fus retrouver, un ami sain
Le poète André Zurowski, car la rue, fut notre lien
Un faux copain qui disparaissait
Un vrai copain qui renaissait
Je ne m'étais pas dérangé pour rien
Et puisque, je ne paye pas le train
Vraiment, cela ne m'a pas atteint
Ce faux copain tient un débit de tabac
C'est donc un commerçant, un voleur
L'on revend dix sous
Ce que l'on achète trois sous
Tout commerçant est un voleur
Tout commerçant est un menteur
Mais je ne suis pas rancunier
Et depuis longtemps, cela est pardonné
Merci à toi, ô faux copain
Car avec ce poème paraphysique, tout finit bien
Cela m'a permis d'écrire, sans inventer
Et sans aucun effort, j'ai pu raconter
Oui, rien ne se perd
Oui, rien ne se crée
Oui, tout ne fait que se transformer
Merci encore, mon faux copain, cher Hugues Chateignier

Patrice Faubert (2004) pouète, peuète, puète, paraphysicien

Lire la suite

L'effet confinement

20 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

Par effet de confinement
Surcompensation au firmament
Ainsi, de novembre/ décembre 2021
Trains bondés, gares surpeuplées
Des restaurants suroccupés
Sait-on jamais
Ce qu'il pourrait arriver
Sait-on jamais
Il faut en profiter
Là, c'est en France
Alors que
Et cela n'est plus de la confidence
Dix pour cent des français et des françaises
Vont manger à la soupe populaire
Il y a comme un malaise
Et c'est selon le Secours Catholique
Et pas de l'invention critique
Toujours le fractionnement
De la division des classes et des clans
Dissonance cognitive, pensée séparée
Des autres, comme des mondes fragmentés et théorisés
Comme des planètes si éloignées
Ne pouvant, ainsi, que rarement se rencontrer
La tyrannie formelle ou subtile peut alors règner
La dictature formelle ou subtile peut alors s'imposer
Quand, en rien, en tout, il n'y a aucune unité !
Chaque groupe humain voulant dominer
Chaque groupe humain voulant imposer sa vérité
Les convictions
Font, le plus souvent, leurs courses à la télévision
Mais, de toutes façons
Tout a été dit, est dit, sera dit
La preuve ? Je le dis
La preuve ? Tu le dis
La preuve ? Il le dit
Et surtout, ce qui donc, a déjà été dit
Mais nous l'ignorons
Mais nous ne le savons
Et aussi, tout ce que nous n'avons pas su
Et puis
Des cercles  de ceci ou de cela, qui s'opposent
Des cercles de ceci ou de cela, bien moroses
Et c'est ainsi
Sans presque aucun souci
Que la caravane du capital passe et repasse
Et de main en main, son relais, qui s'enlace
Tout ce qui est fait
Ne peut être défait
Comme pour le lithium
Toute une extraction coûteuse en eau
Des batteries, des ordinateurs, mobiles, en premium
Aucun combustible n'est économe
Du bus électrique, du vélo électrique
De la voiture électrique, au tout électrique
Pollution soi-disant propre ou pollution vraiment sale
Toute une technologie psychogène
Toute une écologie névrogène !
Au tout dégueulasse et jetable
Faux durable et vrai éphémère
Et en exemple du seul éphémère qui vaille
Car il en montre la faille
Justin Bateman, artiste de l'éphémère
Mais, là, il s'agit d'un autre repère
De la sculpture sur plage avec son sable
Quand la photographie se fait son notable
Et animaux humains
Et animaux non humains
Avec les mêmes pulsions
Avec les mêmes souffrances en déraison
Qui n'écrivent leur épopée
Que comme sur des plages qui vont s'éroder
Le temps finissant par tout effacer
Ou alors, d'un univers l'autre
Ou alors, d'une évolution l'autre
Tout recommencer
Et avec des si cela
Et avec des si ceci
De toutes les probabilités en uchronie
Avec des faits avérés, aussi
Avec ainsi la bataille de Dunkerque
20 mai/6 juin 1940, berk
Mais défaite locale qui devint une victoire finale
Avec l'évacuation des troupes alliées
Et ce à 85 pour cent, ce qui au nazisme, sera fatal
Du court terme s'opposant au long terme
Hélas, pour les juifs et les juives, tout fut pachyderme
Comme ceux et celles de France, et la fin du terme !
24000 d'origine française
51000 d'origine étrangère
Gens déportés, gazés, éliminés, exterminés, comme effacés
Vingt pour cent d'enfants d'origine française
Quand Vichy
Alla au-delà des nazis
Et sur un bouc-émissaire, l'on prit ses aises !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

La compassion du roboratif

13 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

Le monde
Est comme une entité
Avec des répliques
Avec des suppliques
Sans cesse répétées
Sans cesse imitées
Sans cesse violentées
De la dépression
De la récession
Les cerveaux du monde
Le monde des cerveaux
Mais
Tout dépend
De ce que l'on y a mis dedans
Mais
Tout dépend
De ce que l'on y met dedans
Tout dépend
Du dépend en fonction du dépend
Car
Même avec de la plasticité
Tout peut, nonobstant, vite, s'y détériorer
Certes
Tout est en fonction
De ce que l'on vit
Mais
Sur une journée de vingt quatre heures
Chaque homme est son propre acteur
Chaque homme est son propre public
Chaque femme est sa propre actrice
Chaque femme est son propre public
Il n'y est jamais, vraiment, seul, sur scène
Elle n'y est jamais, vraiment, seule, sur scène
Avec pour lui, avec pour elle
De la réaction en chaîne !
Voilà encore du peu roboratif
Mais l'exhalaison du malheur
Ne peut générer que de l'excessif
Et même
Avec la publicitaire recherche du bonheur
La compassion ne peut exister
Ou alors, dans l'autre, pouvoir s'incarner
Ressentir, toute souffrance, ainsi
Ressentir, toute démence, ainsi
Ressentir, toute détresse, ainsi
Ressentir, toute violence, ainsi
Ressentir, toute maladie, ainsi
Mais alors, justement
Et voilà qui ne ment
Il n'y aurait plus
Aucune souffrance
Il n'y aurait plus
Aucune démence
Il n'y aurait plus
Aucune détresse
Il n'y aurait plus
Aucune maladie
Et c'est encore par égoïsme
Que chaque être humain verse dans l'altruisme
Ce qui pourrait éviter
Mais, malgré tout, ne peut l'empêcher
Chaque année, cent mille animaux abandonnés
En France, et un record en Europe
Déjà, à l'entendement, c'est un choc
En tout, tout est une continuation
De l'obusite de 14/18 au TSPT
Du stress ou syndrome post-traumatique
De la guerre, du travail, des relations !
Des contractures psychiques
Des contractures psychologiques
De la désastreuse gestion économique
Ainsi
Du réseau d'eau potable en France
Avec quatre pour cent
Des canalisations en amiante/ciment
Quarante mille kilomètres de tuyaux, édifiant
Des cancers divers
Des maladies de la société délétère
Comme il faut bien le déplorer
Des suicidés et des sacrifiés, de la société
Femmes, hommes, enfants, que l'on ne peut dissocier
Et dans la prison de telle ou telle situation
N'importe qui réagirait de la même façon
Et pourtant, nous culpabilisons et nous jugeons
Et oui, cela, nous l'osons !
Certes
Que 14/18, avec une moindre alcoolisation
Cinq litres de vin, par jour, par soldat, pour l'habituation
Quand il fallut
Quand il faut
Oublier, accepter
Toutes les atrocités
En temps de guerre
Guerre de paix, paix de guerre
D'une innovation l'autre
D'une gratification l'autre
C'est toujours, d'une forme l'autre, la guerre
Quelque part, automne, printemps, été, hiver
Comme une stimulation électrique
De circuits neuronaux frénétiques
Stimulation cérébrale profonde
Chirurgie éveillée du conditionnement
Mais là, ni tumeurs, ni Parkinson
Mais de l'informationnel encodage qui nous sonne !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

L'abjection en réappropriation

10 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

Du salut romain
Au salut fasciste, de véritable comparatif, point
Il fut surtout inspiré
Mais c'est oublié
Par les légionnaires de Fiume
Tout bien récupéré
Du film ( 1914) Cabiria, mythologisé
Le péplum pas toujours bien inspiré
Réactualisation des chevaliers teutoniques d'antan
Comme des plaques claques tectoniques s'affrontant
De un à cent millimètres par an
Les respirations de notre planète Terre
Avec toute une marégraphie carbonée
De toute une polymorphie polluée
Chine : 27 pour cent
USA: 13 pour cent
France : 1 pour cent
Environ en proportionnalité
Car la démographie ne fait qu'en rajouter
Et puis
Les rapports marchands
Même avec le capital se mettant à l'écologie, au vert
Ils seront toujours là, les rapports marchands
Le système, se renforçant, s'adaptant, au contraire
D'un pas de côté, l'autre
D'un changement de gestion, l'autre
Tout a son propre gnomon
Chaque expérience avec son selon
Chaque expérience avec son interprétation
Et l'on ose appeler cela la raison !
Ainsi
De feu ( 1887- 1975) Ernst Hanfstaengl
Pianiste, intime, financier de Hitler
Jusqu'en 1937, il fut son éclair
Mesurant environ deux mètres de haut, puis
Il fit une opportune palinodie
Devenant, devenu, l'informateur des américains
Peut-être virant vers le moins incertain
Comme ce temps de Babylone
Quand il faut, quand l'on veut, maîtriser le temps
Pour camisoler les hommes à la tonne
D'une dictature manifeste ou subtile, agencer le temps
Et de César
Et de Napoléon
César, pour les mois de l'année
Napoléon, pour des lois actuelles, retour du passé
Une sorte de Saint - Benoît du bénédictin
Avec des fêtes religieuses
Certes, pour les congés, que très jadis, bien moins nombreuses
Avec toujours des horaires en activité
De toute une chronobiologie très ordonnancée
Le capital ayant su s'y substituer
Mais, finalement, comme à l'armée
Tout y est, tout y était, tout y a été
Dans l'organisation du militarisé
De toute une terminologie hiérarchisée
Et cela renvoie au parcours du mineur
Quand il fut indispensable à son heure
Le fameux parcours du combattant du mineur !
Des compagnies minières
D'un agencement qui fut surtout militaire
Des corons aux casernes
Des casernes au corons
La mise au pas tourne en rond
Comme de la collision
Comme de la subduction
De la géologie
De la psychologie
Assemblage et désassemblage
Nous errons, riches, pauvres, dans d'invisibles cages
Pas pire que la cage de fer de feu ( 1423 - 1483 ) Louis XI
Huit pieds et haute d'autant
Une cellule d'aujourd'hui en presque équivalent
Et donc tous les 700 millions d'années
Environ, continents, supercontinents, sont plaqués
Thétis, Pangée, soudage, dessoudage
Fatum, le destin toujours en rodage
Du geste le plus anodin
Du geste le moins anodin
France, avec l'environ de l'environ
Tout changeant vite, tout est forcément d'approximation
Donc, trente millions d'animaux, par la chasse, sont tués
Surtout des oiseaux, et du discours logique, pour tout justifier
Cinq millions d'animaux sont blessés, et ce, chaque année
Un record en Europe
Pour l'horreur, la France toujours au top
Une France de beaufitude en xénophobie
Avec des paradoxes de l'infini
Ainsi des chauves-souris, aussi
Du coronavirus vecteur en principale maladie
Dont elles sont, elles, immunisées
De l'interféron qui en fait des miraculées !
Un petit exemple y suffit
Et de maille en maille, tout un infini
Quand environ 500 multinationales
Avec 50 pour cent du monde en partage
Du national à la multinationale, du gros orage
Insertion, probation
Comme du monde torturant de la prison
Dedans, dehors, de l'espace en réappropriation
De l'autorisation, de la continuation
Pour s'adapter, se réadapter, au tout abjection !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

De la mécanographie au numérique

3 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

Trumpisation
Zemmourisation
Poutinisation
Orbanisation
Lepénisation
Balkanysation
Lila Rose ( ification )
Et autre fascisation
La vie politique en numérisation
Mondialisation
Normalisation
Au temps
De la reconnaissance faciale
Et en badinant
De la reconnaissance vaginale
Et en badinant
De la reconnaissance bitale
Et en badinant
De la reconnaissance anale
En stricto sensu
Et à nos trousses, aucune sangsue
Et au figuré
Et au propre en version libidinale
Toute guerre naissant, étant née, de la frustration
Car elle est sentimentale et affective
Car elle est sexuelle et passionnelle
Pas seulement de la propriété privative individuelle
Et pour du territoire qui clive
De la frustration diverse si concluante, si effective !
Et, tout est fiché
Et, tout est archivé
Et, tout est statistiquisé
Afin de tout unifié dans le normalisé
Tout doit être conforme et tamponné
Ainsi, dès les années quarante
Déjà en naissance sans que cela mente
Avec feu ( 1886 - 1945 ) René Carmille
Premier hacktiviste en confidence
Carnet signalétique presque exhaustif
Recensement permanent et effectif
Du détournement statistique
En ébauche de l'informatique
Avec la mise-bas, de la sociologie statistique
Car, il y a toujours un avant
L'avant de l'après
L'après de l'avant
Proclamation de décrets
Et c'est par des guerres
Que put prendre son envol, Big Brother
Et à propos de l'avant
Voilà qui est bien édifiant
1824
 
" La température est augmentée par l'interposition de l'atmosphère "
 
Joseph Fourier ( 1768 - 1830 ) Physicien et mathématicien français
 
1906
Svante August Arrhenius ( 1859 - 1927 ) chimiste suédois
Prix Nobel de chimie en 1903
Il mit en évidence une corrélation
Hausse du CO2 en concentration
Donc, du gaz à l'effet de serre
Dans l'air
Donc, hausse des températures
Et en moyenne dans l'atmosphère
Atmosphère ! atmosphère !
Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?
Pour paraphraser notre feu ( 1898 - 1992 ) Arletty, si populaire
Le réchauffement climatique ne date pas d'hier
Moins récent
Que la mécanographie
Ancêtre de l'informatique
Avec la genèse du numéro de sécurité sociale
Et en 1945
Chacune, chacun, avec son propre numéro d'identification sociale
Des bases de données
Carmille fut d'ailleurs dépassé
Du social à la monstruosité
Des statistiques pour tout ordonnancer
Pour la police, pour l'armée, beaucoup de données
Quant tout a été généralisé pour tout contrôler
Quand il s'agit de tout enrégimenter, de tout coder
Maîtrise de la technologie
Technologie de la maîtrise
Avec tout le monde, sans exception, sous son emprise
Moi, toi, eux, elles, lui, et l'on y dépose sa mise
Car, inventant, chaque jour, de nouvelles prises !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

Lire la suite

Paraphysique du continuum

1 Décembre 2021 , Rédigé par Patrice Faubert

" Rien sur Terre n'est inépuisable. Surtout pas le tritium radioactif qui entre dans la composition du plasma. Même s'il n'en faut que quelques grammes, les réserves civiles actuelles du tritium au niveau mondial ne dépassent pas les cinquante kilos."
 
Michel Claessens ( Docteur ès sciences, ex d'Iter Organisation, né en 1958 )
 
Concepts inventés
Concepts opportunisés
Qui n'ont pas toujours existé
Quand il s'agit de différencier
Pour pouvoir
Classer ou déclasser
Pour pouvoir
Coder et archiver
Ainsi
Extrême gauche
Gauche
Centre
Droite
Extrême droite
Qui sont avant tout des positions d'esprit
Comme aussi pour l'anarchie
Mais
Elles sont bien réductrices et bêtes
Toutes les diverses étiquettes
Car
L'extrême gauche
Ne se considère pas d'extrême gauche
La gauche
Ne se considère pas de gauche
Le centre
Ne se considère pas du centre
La droite
Ne se considère pas de droite
L'extrême droite
Ne se considère pas d'extrême droite
Historiquement, ce sont des inventions
Et surtout des simplifications
De la classification comparée des opinions !
Il s'agit plus d'une différenciation
Que d'ailleurs d'une séparation
Et avec l'acculturation
Et avec la dépolitisation
Des nouvelles générations
On le ressent fortement dans les manifestations
Qui ne sont pas au fait
Et forcément, de la sorte, tout se défait
De ce dont elles se réclament
Ne lisant plus ou peu, avec le capital qui s'en calme
Et de toute théorie
Sans un échantillon sur elle, de la militance sans lui
Voilà l'ignorance d'aujourd'hui
Le trotskiste qui n'a rien lu de Trotski
L'anarchiste qui n'a rien lu de Bakounine
Le stalinien qui n'a rien lu de Staline
Le fasciste qui n'a rien lu de Mussolini
Et autres exemples et leurs précis
Et même si le militant
Et même si la militante
Sont des ennemis de la théorie révolutionnaire
Leurs valises sont, le plus souvent, vides
Justement, de toute culture révolutionnaire
Ou alors
Comme un négationnisme
Ou alors
Comme un révisionnisme
S'identifiant à une organisation
Un parti, un syndicat, une association
Tout un conditionnement, toute une engrammation
Du bonjour et au revoir, sous-vide
Avec des pratiques sans chaleur et livides
Certes
Toute généralisation est erreur
Avec des exceptions qui font moins peur
Car
L'ignorance de la manipulation
La manipulation de l'ignorance
En fin de toute vraie révolution
Avec toute une droitisation en unification !
Avec toute une militarisation
Avec tout un consensus d'acceptation
Comme jadis, l'organisation minière
Qui empruntait tout à l'organisation militaire
Du parcours du mineur
Du parcours du combattant
Du mineur soldat
Du soldat mineur
Mort au champ d'honneur
Comme au sortir, 1945, et sa guerre
La Bataille du charbon
Mineurs
Qui furent, par l'ordre de l'apparition
Français
Polonais
Italiens
Marocains
La hiérarchie minière contrôlait tout
La hiérarchie minière organisait tout
Comme donc pour les militaires
Avec tous les accidents mortels
Mais le froid y a aussi son fiel
1963, France
Trente mille décès inhérents au froid
Et en Europe, aussi, il y eut son beffroi
Mais, pour se reproduire, cela va vite
Et la surpopulation humaine qui ne s'évite
Pas comme, hélas, le lion
Qui doit copuler 2000 à 3000 fois
Toutes les 48 heures, pour se perpétuer
Les rapports humains sont les mêmes
Personne, vraiment, ne s'y aime
Aucune possibilité de réelle amitié
Là, où, il y a de la rivalité
Rimant toujours avec compétitivité
Avec une sexualité
Réifiée, puritaine, castrée
Ainsi, elle est pornographiée
De la fausse monnaie
Amour, amitié, sexualité, qui le sait ?
De la fausse monnaie ou cryptomonnaie
Comme autrefois pour réarmer l'Allemagne nazie
Avec et depuis 1934, les bons MEFO
Qui par l'Etat étaient garantis
Dettes à rembourser
Par de futures victoires militaires
Car ce réarmement ne fut pas empêché
Avec des pays en tacite complicité
Là, l'on préparait des victoires militaires
Là, l'on préparait des défaites militaires
Et puis, comme souvent
Le déclic, qui fera, a fait, fait mouvement
Octobre 2018
Le gazole à 1, 53 euro
Avec des Gilets jaunes en évidence
Qui pendant un certain temps menèrent la danse
Quand toute révolte renifle du faux
Mais cela n'est pas du fatum
Le destin est surtout un continuum !
 
Patrice Faubert ( 2021 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>